J-3 pour les Arts des Ruelles de Dargoire


Ils ont participé aux JEMA en 2017

et reviennent pour notre plus grand plaisir cette année





Julie Truchet et Julien-Florent Machat 

Ils arrivent de Sarla la Canéda en Dordogne. Chalumeau et baguettes de verre en main, vous pourrez voir naître les perles de verre aux couleurs qui se mêlent au gré des envies de leurs créateurs.


   



















Myrte Ara Kilian

Revient en voisine depuis son atelier de Saint Maurice sur Dargoire.

Un dessin, une couleur et les fleurs apparaissent sur vos murs, panneaux, paravents.


















Cécile Benoist ou "Agathe et Velours"




De l'argent, du cuir, des pierres, du végétal, tout ces matériaux nourrissent son imagination et donne à voir des créations très personnelles.





























Gérard Visser












Gérard Visser est un sensible créateur de sourires. Métaphoriques dans ses créations et son langage.





Il cherche ses sujets dans la vie de tous les jours avec une simplicité du regard qui fait ressortir tout le charme d'un quotidien, comique, dramatique ou tragique.






Au delà de son statut d'artiste, Gérard travaille avec les autres et surtout 

les enfants,,,,, tiens serait-il question de  

"Futur en Transmission"



Christine Pons








Une nouvelle fois cette année les enfants pourront tester la terre qui prend forme avec le tour et partir avec leur création.





Grès et porcelaine seront au rendez-vous.








A très bientôt dans le bourg de Dargoire




Une nouvelle corde à l'arc des Arts des Ruelles


Clément Rossat - Luthier en guitare







C’est à l’âge de 14 ans que Clément Rossat découvre et commence à pratiquer la guitare en école de musique.

Après 4 ans d’apprentissage et poussé par son professeur, il décide de rentrer au conservatoire de Bourgoin-Jallieu puis à L’école nationale de musique de Villeurbanne (ENM).

Durant ces trois ans d’école il exerce en parallèle le métier de professeur de guitare, une expérience complémentaire et riche de sens.







Pendant ce temps l’idée de devenir luthier germe avec l’envie de créer une identité sonore et visuelle propre à ses futurs instruments. Il effectue ses premiers stages chez des luthiers et se lance dans la fabrication de sa première guitare.

En 2011 il intègre l’atelier de Philippe Berne par le biais de l’Institut Régional pour les Métiers d’Art et la Création Contemporaine (IRMACC).






Aujourd’hui installé à Vienne, il vous accueille dans son atelier où il fabrique, répare et règles vos instruments.








"La fabrication artisanale des guitares est un véritable travail de création, à la fois dans l’esthétique visuelle de l’objet et dans la recherche du son de l’instrument de musique. Il demande de la précision et beaucoup de patience".







Les instruments que vous pourrez découvrir sur mon stand sont des créations personnelles. Je créé des guitares manouches (entrée de gamme, concert et nylon), des guitare Jazz Flat top et Jazz Archtop, ainsi que des Folk.





Je fais aussi le réglage et les réparations sur tous types de guitares, ainsi que la restauration d’instruments anciens.



Clément Rossat Luthier Guitare


06 76 77 28 02

16 rue des Clercs
38200 Vienne






Isabelle de Becdelièvre - Les Arts des Ruelles 2018




Peintre-Graveur Isabelle « navigue » entre couleur et dessin.









Ses modes d'expressions sont variés.

Sa pratique du dessin est le fondement de son travail et le commencement de tous ces projets et réalisations artistiques. 


Elle explore aussi avec passion tout autant le domaine de la peinture , gouache, pastel... que celui de la gravure, eaux-forte...














Si l'on se penche sur ces dessins, monotypes ou peintures, vous trouverez une même constance.

Sa quête de la lumière demeure.

Confrontation entre ombre et lumière ou lumière intérieure restent présentes.








Son travail graphique et picturale lui permettent de capter un mouvement, une expression, de saisir un instant de vie, un frémissement de l'être, de la nature, de fixer une lumière éphémère ou de traduire une émotion passagère .










Tout ce qu'elle côtoie, vibre, raisonne en elle et devient source d'inspiration.








   Il n'y a pour elle ni de petits, ni de grands sujets...






Elle expose régulièrement depuis 2000 seule ou en groupe  et participe à des Editions de livres d'Artistes avec les graveurs de l'Empreinte, en lien avec des écrivains contemporains.













Diplomée de l'école des Arts Décoratifs de Strasbourg, section sculpture


Participe aux livres d'artistes de l'Empreinte : La Route, le Bestiaire, Frontière, Envol et Lyon traces pour demain.




















isa.debecdelievre@orange.fr

http://www.lempreinte-gravure.com/becdelievre.html




Atelier Porte 7 - Maryse Grousson - Les 7 et 8 avril aux Arts des Ruelles




Portrait de peintre en forme d’autoportrait.








Un                        Traverser la lorraine sans sabots

Deux                    Arpenter le Louvre et Paris depuis un lycée d’arts graphiques

Trois                    Rencontrer l’Afrique et les Beaux-arts à Abidjan

Quatre                Naviguer de l’école aux ateliers de rue en passant par la prison de femmes de Lyon        et les institutions psycho gériatriques

Cinq                     Toujours s’intéresser à l’humain, petit ou grand

Six                        Suivre un fil d’Ariane : peindre, graver, dessiner, écrire, photographier ou                     raconter des histoires…

Sept                     Transmettre et aimer voyager










La peinture ne se choisit pas elle vient un jour comme la mer va au marin ou l’écriture à celui qui doit écrire. C’est une sorte de nécessité qui s’impose au fil des jours, des semaines voir des années. 

Après coup les autres disent :  « bien sûr toute petite déjà … », mais ce ne sont pas les autres qui choisissent pour le peintre.

C’est quelque chose entre le silence, la couleur, la forme et le temps qui prend corps. Parce qu’en fait la peinture existe par elle-même au plus profond du peintre, comme la poésie dans le cœur du poète.









Un bouillonnement d’images entremêlées et cachées qui se bousculent parfois pour arriver sur la toile.

Au début, il y a une forme de plaisir pour le jeu de la découverte, chaque page blanche est le terrain d’une aventure. Puis arrive un temps où le peintre sent parfaitement que c’est la nature qui le saisit, que la peinture, avec un grand P est ailleurs.

Monet disait quelque chose comme : « à travers le paysage c’est à la recherche d’un autre paysage plus absolu vers lequel je tends ».







A force de remettre au quotidien sans cesse l’exercice de peindre, avec en soi cette nécessité profondément vissée, émerge un jour cette réalité propre au créateur :

L’image qu’il recherche est à l’intérieur, nourrit de toutes les images extérieures, du soleil qui réchauffe ou du froid de l’hiver, du bruit des bourgeons qui éclatent au printemps ou de l’eau de mer qui remplit les oreilles lorsque l’homme se prend pour poisson….








Patiemment et le plus possible de paix au cœur, l’artiste se remet en marche pour cueillir sa récolte.

Il découvre une à une les images comme un aventurier découvre de nouveaux horizons.

Certaines fois il entre dans une veine, comme une strate qui n’attendrait que sa venue pour être exploitée, à d’autres moments, ce sont de petits électrons libres et isolés qui arrivent et se couchent sur le papier par l’intermédiaire de la gravure ou du monotype. Ainsi gardant toujours entre ses doigts le fil d’Ariane qui est le sien, sans bien chercher à tout comprendre il va son bonhomme de chemin. Juste derrière lui, comme son ombre, le facteur temps prend des notes pour écrire l’histoire.

Le peintre s’en amuse, son cœur est resté « enfant », et les histoires il aime çà !

Maryse Grousson








https://atelierporte7.fr/

http://maryse.grousson.pagesperso-orange.fr/index.html




Les Arts des Ruelles 2018 - Stéphane Barry




Stéphane Barry vous présentera

Coleoptérium 






Coleoptérium : est l’entête d’une collection, un cabinet de curiosités regroupant, sous ce terme générique, insectes, arthropodes et toutes autres formes animales possibles dotées d’un exosquelette*.  

* Structure externe et dure, que sécrètent certains invertébrés (carapaces d'insectes, coquilles de mollusques).










Montages bio-mécaniques, sculptures tribalo-industrielles ou pacotilles baroques pour certains, mes créations d’insectes à peine plus grands que nature, sont avant tout des amulettes à l'instar des scarabées exhumés des tombes égyptiennes. 








Composés à partir de matériaux nobles ou vulgaires (métaux, plastique, verre... ) et d’objets de récupération recyclés, usuels ou décoratifs, résidus de notre monde ayant perdu lustre ou fonction (lunettes, bijoux, stylos…) ceux-ci sont détournés et ré-assemblés pour remodeler au plus juste les parties d’anatomie convoitées. 

















En quelques mots, collecter, hériter, et désincarner ces babioles laissées pour compte, puis par le biais d’une pratique plastique quasi animiste, ressusciter sous une forme nouvelle ces témoins anonymes de notre quotidien.